SVT,

Les lois statistiques de la génétique – partie 2 : le dihybridisme

Chaque être vivant, animal ou végétal présente des caractères d’origine paternelle et maternelle, mais parfois il présente des caractères de l’un des parents et parfois des caractères différents des caractères parentaux. Au cours de la reproduction sexuée, deux parents, mâle et femelle, transmettent par leurs gamètes, à leurs descendants, une partie des gènes paternels et une partie des gènes maternels. Ces deux parties réunis dans l’œuf déterminent le sexe et les caractères de chaque descendant. Lorsque l’étude de cette transmission porte sur un seul caractère, on parle de monohybridisme, sur deux caractères, de dihybridisme et sur plusieurs caractères, de poly hybridisme.
Léopold Ngor BAKHOUM · 13 août 2020

Mixte

Terminales

Série (s) : L ; S

À propos du formateur

Léopold Ngor BAKHOUM

M. Léopold Bakhoum est professeur de Sciences de la Vie et de la Terre depuis 6 ans a l'institution Saint Louis Marie Grignion de Malika (ISLMG). Titulaire d’un Master en sciences à la faculté des sciences de l'Université Cheikh Anta diop de Dakar (UCAD), il intervient exclusivement dans le privé.

16 Cours

Non inscrit

Cours Inclus

  • 9 Leçons
  • 1 QCM